Tout sur les planchers chauffants électriques
plancher-chauffant-électrique-1.jpgplancher-chauffant-électrique-2.jpgplancher-chauffant-électrique-3.jpgplancher-chauffant-électrique-4.jpgplancher-chauffant-électrique-5.jpg

Plancher chauffant hydraulique

Plancher chauffant hydraulique

Aujourd’hui, le plancher chauffant hydraulique est tout simplement le meilleur dispositif de diffusion existant sur le marché. Il entre dans la catégorie des systèmes de chauffage au sol. En plus, il est compatible avec toutes les sortes d’énergie autres que l’électricité : bois, gaz, fioul. C’est en plus un des systèmes les plus économiques, car il fonctionne à basse température. Ce dispositif de chauffage est également très esthétique, car il est évidemment totalement invisible.

Principe de fonctionnement

Le plancher chauffant hydraulique diffuse la chaleur dans les pièces d’une habitation par un réseau de tubes installés dans le sol. Les tubes sont fabriqués en cuivre ou en matériau de synthèse. Il s’agit d’un plancher chauffant à eau, encore appelé chauffage au sol hydraulique ou hydropique. Ce type de plancher fonctionne sous deux modes principaux : chauffant (la version classique) ou chauffant-rafraichissant. Son fonctionnement est très simple. Le réseau de tubes enfouis dans le sol est alimenté en eau chaude par une chaudière. En théorie, n’importe quelle chaudière peut alimenter un plancher chauffant à condition qu’elle puisse fournir la puissance nécessaire et être régulée (pour la basse température). Deux types de chaudière peuvent être utilisés : la chaudière à condensation récupère et réutilise les calories contenues dans la vapeur d’eau produite lors de la combustion ou la chaudière à cogénération qui produit à la fois de la chaleur et de l’électricité.

Installation des planchers chauffants hydrauliques

L’installation d’un plancher chauffant hydraulique est entièrement réalisée en suivant les standards du chauffage basse température. Ce type d’installation est surtout envisageable pour la construction neuve ou la très grosse rénovation, étant donné que tout se situe dans le sol. L’étude de sa conception doit répondre à un ensemble de règles et suivre le document de référence le DTU 65.14 de juillet 2006. De nombreux facteurs rentrent en ligne de compte : les caractéristiques thermiques de la construction, le type de pièce (chambre, salon, etc.) le type d’isolant ses propriétés et l’épaisseur à prévoir, l’épaisseur et la conductivité de la chape ainsi que l’épaisseur à prévoir. Une fois que tous ces points sont élucidés (par un ou plusieurs professionnels), il faut prévoir le dimensionnement qui est la dernière étape avant le début des travaux. L’installation proprement dite est établie selon une planification précise pour permettre aux différents corps de métiers de travailler. La pose du plancher se fait en quatre étapes principales : la mise en place du bloc collecteur, l’isolation du plancher, la pose des tubes et enfin le raccordement des circuits avec remplissage et test de vérification.

Choix de l’énergie

La chaudière qui alimente un plancher chauffant hydraulique peut utiliser diverses sources d’énergie. Une énergie fossile comme le fioul, le gaz naturel ou le GPL. Dans ce cas, la chaudière peut fonctionner seule ou être associée à une pompe à chaleur pour un plancher mixte chauffant-rafraichissant. L’énergie peut également faire partie des énergies renouvelables comme des plaquettes de bois, des granulés ou des céréales. Le plancher chauffant hydraulique peut être alimenté en eau chaude par une pompe à chaleur aérothermique ou géothermique qui fonctionne en utilisant les calories présentes dans l’air ou dans le sol. Enfin, l’énergie solaire convient également à ce type de chauffage. Dans ce cas, les panneaux thermiques captent la chaleur et la transmettent directement au système de chauffage. Le solaire ne peut pas suffire pour le chauffage d’une maison entière en cas de grands froids et il faut le compléter par un système plus traditionnel au bois, au fioul ou au gaz. Tous les types de revêtements de sol sont possibles, mais l’idéal est le carrelage ou la pierre naturelle qui conduisent bien la chaleur. Choisir un plancher chauffant hydraulique comme système de chauffage, c’est opter pour une solution d’avenir. Il faut compter un prix moyen à la pose de 70 à 100 euros par mètre carré. C’est un investissement conséquent qu’il faut réserver pour les constructions ou les gros travaux de rénovation, mais les économies d’énergie réalisées par la suite seront vraiment importantes.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions